<%@LANGUAGE="JAVASCRIPT" CODEPAGE="1252"%> Ozias Leduc, Un pur enchantement! - Exposition précédente
Le Semeur, Le Bucheron et Le Fondeur; Succession Ozias Leduc / Sodrac (Montréal) 2002
Horaire et Tarifs Accès Routier Plan du site Nous joindre Crédits    
Expositions
Planifier
Comité de protection
Activités
Section Jeunesse

 

 

   
 
   
Orfèvrerie Québécoise 2002 et 2003 cliquez pour agrandir

 

L'exposition temporaire "Orfèvrerie québécoise" a été présentée au cours des saisons touristiques 2002 et 2003. Elle a été organisée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts du Canada.

Cette exposition était constituée d'environ 80 pièces d'objets de culte et d'arts décoratifs, réalisées par les plus grands orfèvres québécois, tels que Laurent Amiot, François Ranvoyzé, Paul Lambert et plusieurs autres. Ces pièces furent conçues et fabriquées entre le 17e siècle et le milieu du 20e siècle. L'exposition dressait un tableau de l'évolution esthétique de cet art au Québec, tout en témoignant du talent des orfèvres locaux, inspirés par les Européens. La majorité des pièces présentées ont été acquises par la famille Henri Birks, qui a généreusement offert sa collection au MBAC en 1979, à l'occasion de son 100e anniversaire de fondation.


Installée dans la nef de l'église et enveloppée du dernier grand œuvre d'Ozias Leduc, l'exposition "Orfèvrerie québécoise" a su charmer tous les visiteurs qui se sont présentés au cours de ces deux saisons.

   
"Bêtes sauvages et oiseaux fantastiques, les céramiques Arts and Crafts de William de Morgan" 2004 Cliquez pour agrandir


Cette exposition temporaire, présentée par le Comité de protection des œuvres d'Ozias Leduc de juin à septembre 2004, est organisée et mise en tournée par le Musée des beaux-arts du Canada.

L'exposition rassemble une cinquantaine de pièces de céramique, datant de la fin du XIXe siècle, conçues par William de Morgan. Cet artiste, grandement influencé par le mouvement Arts and Crafts, est généralement considéré comme le plus grand céramiste de l'ère victorienne.

Cette collection est composée de carreaux et de pièces creuses, décorés de motifs floraux et animaliers, aux couleurs riches et vives.Dans le style personnel de l'artiste, on constatera souvent l'influence qu'a exercé l'art persan sur plusieurs de ses œuvres.

 

"Œuvres majeures de la collection L'Union-Vie" 2004 Cliquez pour agrandir


Une exposition temporaire présentée par le Comité de protection des œuvres d'Ozias Leduc de juin à septembre 2004. Elle est organisée et mise en tournée par L'Union-Vie, compagnie mutuelle d'assurance, citoyenne corporative qui collabore activement à l'essor de la culture.

L'exposition rassemble une vingtaine d'œuvres majeures, provenant de l'ensemble de la Collection L'Union-Vie. Celle-ci est constituée d'une centaine d'œuvres, acquises depuis 1979. Le noyau dur de cette collection est composé d'œuvres d'artistes contemporains bien positionnés dans le domaine de l'art au Québec, tels que Riopelle, McEwan, Duguay, Barbeau et plusieurs autres.

 

"Ozias Leduc, de l'étincelle à la flamme " 2005 Cliquez pour agrandir. 


Participation à l'exposition territoriale "Le feu", organisée par Médiat-Muse.

L’année 2005 marque le cinquantième anniversaire du décès d’Ozias Leduc, peintre et décorateur d’églises dont la carrière artistique s’étend sur plus de soixante-dix ans.

Son dernier grand projet, celui de la décoration de l’église Notre-Dame-de-la-Présentation, témoigne à la fois de son indéniable maturité artistique et de l’achèvement d’un parcours spirituel entrepris depuis plusieurs années. Il ne s’agit plus ici d’une simple représentation fidèle de la vie du Christ, mais d’un hommage aux bâtisseurs mauriciens ayant consacré leur corps et leur âme à l’édification d’une communauté nouvelle.

Ozias Leduc, de l’étincelle à la flamme souligne le parcours, la démarche créatrice et technique du peintre en regard des œuvres présentes en permanence dans l’église. Des études préparatoires aux croquis finaux, telle une étincelle qui s’embrase jusqu’à devenir feu, l’exposition révèle l’envergure d’un tel accomplissement.

 

"La Passion du Christ, signé Leduc" 2005

 

À l’occasion du 50e anniversaire de décès du peintre originaire de Saint-Hilaire, le Comité de protection des œuvres d’Ozias Leduc présente dans la sacristie de l’église Notre-Dame-de-la-Présentation le chemin de croix spécialement conçu par Leduc pour les Sœurs des Saints-Noms-de-Jésus-et-de-Marie de Saint-Hilaire. Les quatorze stations s’intègrent aujourd’hui à la collection privée de la compagnie Canimex qui ont accepté de les prêter pour toute la saison 2005 afin de souligner cet événement mémorable.

Malgré son âge avancé, Leduc entreprenait plusieurs projets simultanément. En effet, réalisé vers 1950, c’est-à-dire à la même période que la décoration de l’église, voire, plus précisément lors de la conception des quatre tableaux situés dans la nef, illustrant les ouvriers de la région, ce chemin de croix contient certains détails rappelant précisément ces représentations modernes. Laurier Lacroix pointe d’ailleurs cette similitude dans le catalogue d’exposition Une œuvre d’amour et de rêve.

Au sujet des types de personnages peints par Leduc dans le chemin de croix du couvent de Saint-Hilaire, on remarque qu’il s’en tient généralement au schéma traditionnel des visages et des attitudes, sauf dans le cas de la deuxième station, Jésus est chargé de sa croix, où il a donné à l’homme placé derrière le Christ les traits d’un ouvrier moderne. Cette figure rappelle certains travailleurs représentés dans les scènes de la nef de l’église Notre-Dame-de-la-Présentation de Shawinigan-Sud, tels Les défricheurs, Les chargeurs de meules ou Les fondeurs de métal.1

De plus, ce chemin de croix s’inscrit, par sa facture moderne, aux nombreuses œuvres religieuses réalisées par Ozias Leduc durant sa carrière et au reste de sa production, c’est-à-dire à ses natures mortes, portraits et scènes de genre. Le sage du mont Saint-Hilaire laisse donc un héritage considérable au patrimoine culturel qui mérite d’être vu et connu plusieurs décennies après sa mort…

Nathalie Carpentier
Chargée de projets
Comité de protection des œuvres d’Ozias Leduc

1- LACROIX, Laurier. Ozias Leduc, une œuvre d’amour et de rêve. Catalogue d'exposition (Montréal, Musée des Beaux-arts de Montréal, 22 février – 19 mai 1996, Québec, Musée du Québec, 12 juin – 15 septembre 1997 et Toronto, Musée des Beaux-arts de l'Ontario, 18 octobre 1996 – 15 janvier 1997). Montréal, Musée des Beaux-arts de Montréal et Québec, Musée du Québec, 1996, 318 p.

Alfred Laliberté ou la volonté de conserver… jusqu’au geste. 2006
Cliquez pour agrandir

Une sélection d’œuvres représentant des métiers liés au travail du bois qui est prétexte à montrer comment cet artiste, tout comme Ozias
Leduc, fut imprégné de l’esprit de son époque et attaché à conserver des témoignages tangibles de notre passé. Collaboration du
Musée national des beaux-arts du Québec.



Hommage à Gabrielle Messier 2006
Cliquez pour agrandir



On dit que derrière tout grand homme, il y a une grande femme. Cette exposition présentera l’artiste qui fut la fidèle collaboratrice d’Ozias
Leduc, tout au long de la réalisation de son dernier grand œuvre, à l’église Notre-Dame-de-la-Présentation.

   

Coup d’aile imprévisible 2007

 

Cliquez pour agrandir
Une série d’œuvres produites dans le cadre d’ateliers d’art-thérapie offerts par l’organisme, Les Impatients. Une exposition qui se veut un dialogue entre les œuvres récentes des Impatients et les œuvres peintes par des patients du Dr Bruno Cormier dans les années 50, à l’institut Allan Mémorial de l’hôpital Royal Victoria.
   

La place du diable…dans la tradition québécoise 2007

 

Cliquez pour agrandir

En collaboration avec le Musée National des beaux-arts du Québec, cette exposition temporaire, réunissant les bronzes d’Alfred Laliberté, présente plusieurs œuvres mettant en scène un des personnages les plus marquant de la tradition québécoise, le diable

   

Ozias Leduc et l’art du portrait 2008

Cliquez pour agrandir

Ozias Leduc, l’une des figure de proue de l’art québécois, réalise au cours de sa carrière plusieurs importantes décorations d’églises, mais également des peintures sur toile, tels des paysages, des natures mortes, des scènes de genre et des portraits. Le Comité de protection des œuvres d’Ozias Leduc présente cette année une exposition temporaire unique, réunissant plus d’une dizaine de dessins et de peintures illustrant des portraits principalement conçus pour des personnes de son entourage ou sur commandes. Ces œuvres dégagent une esthétique particulière et démontrent la grande sensibilité du peintre à faire transparaître, à travers les traits physiques, les particularités psychologiques de ses modèles.

   
Les messagers en papier 2009
Cliquez pour agrandir
   

Claude Lafortune, véritable artiste magicien du papier, coupe, colle, façonne et sculpte le papier pour engendrer des personnages, des univers et des histoires… Cet été, par son exposition Les MESSAGERS en papier, l’artiste qui s’est fait connaître à la télévision, saura encore une fois vous étonner! Les MESSAGERS en papier présentent des personnages marquants de l’histoire, tels les Beethoven, Cléopâtre, Bonaparte… qui ont contribué au développement de notre société par leur talent, leur don et leur force de caractère. Ces hommes et ces femmes sont tous des MESSAGERS de l’humanité.

 
La mort du père Buteux 2010
Cliquez pour agrandir
   

L’exposition territoriale organisée par Médiat-Muse s’oriente sous le thème de la MORT.  Laissez-vous raconter le parcours de vie tragique du père Jacques Buteux dont Ozias Leduc à peint deux fresques en son honneur.

Ce missionnaire jésuite, arrivé à Trois-Rivières en 1634, déploie toute sa foi en l’espoir d’évangéliser de nouveaux peuples. Son exploration l’a mené sur des territoires où la guerre entre les Amérindiens rend chacune de ses expéditions de plus en plus dangereuses.  Son audacieuse randonnée apostolique se termina tragiquement le 10 mai 1652.

 
Les JÉSUITES, compagnons du MONDE (1611-2011) Cliquez pour agrandir
 

Grâce à la grande collaboration des Archives des Jésuites au Canada, les murs de la sacristie recevront une exposition intitulée Les JÉSUITES, compagnonsdu MONDE (1611-2011), une exclusivité de grande envergure, ici même à Shawinigan-Sud. Cette exposition thématique vous révèlera la vie fascinante de ces hommes exemplaires arrivés au Canada il y a 400 ans.

 

Ma foi! Ça c'est du sport (2012)

Cliquez pour agrandir
   
Du 18 juin au 30 septembre, l’exposition thématique présentée à l’église Notre-Dame-de-la-Présentation offrira un retour dans le passé en photos, accompagnées d’objets d’époque. On retournera au temps où les communautés religieuses étaient présentes dans toutes les sphères de la vie des gens. Le temps où c’était souvent les religieux qui initiaient les jeunes aux sports et qui cherchaient à inculquer les valeurs d’un esprit sain dans un corps sain. Ma foi! Ça c’est du sport! vous rappellera diverses pratiques sportives, souvent cocasses, dans la vie quotidienne de nos ancêtres.